samedi 5 septembre 2009

SCUDS#8 c'est la rentrée !



Celui où on met des cravates et où on se tape des gros FAIL ! Un SCUDS de rentrée, avec des odeurs de gomme et de colle Cleopatra. Pour bien commencer l'année scolaire et leur saison 2, les SCUDS vous causent de Littérature Geek, de l'avenir du Blu-Ray et, comme on fait rien comme tout le monde : notre remise de prix, les SCUDS AWARDS™, on la fait en septembre ! En fait, il s'agit de griller les Emmy awards décernés à la fin du mois à Los Angeles. Plus personne ne prendra cette bande de clowns au sérieux après notre palmarès. Obligé ! Bon visionnage et lâchez vous sur les posts, autant pour les compliments que pour les critiques, sans langue de bois, n'ayez crainte on encaisse.
COMMENTAIRES SUR LE FORUM

49 commentaires:

Zob' a dit…

Très bon épisode de scuds, pour pas changer.

Au sinon en ce qui concerne qui a commencé la littérature de science fiction je pense, que c'est français avec Voltaire et son roman Micromégas (je dit roman mais ça fait 30 pages en format poche si mes souvenirs sont bon,, je me rappel l'avoir acheté pour 1.50 avec Zadig, un autre de ses roman déjà plus drôle). L'histoire parle d'un géant venant d'une autre planète en marchant de comète en comète et sur les rayon de soleil et qui va parler au terrien.
Ça vaut ce que ça vaut comme science fiction mais c'est un début...Au XVIIIe siècle donc bien avant Poe.



Dans un de vos épisodes précédant vous aviez déjà parlé de the Wire, donc je me suis dit que j'allai regarder pour voir ce que cela donnait (grâce a mon cousin Danois),j'ai visionné les deux premier épisode et j'ai été assez dessus,c'est pas mauvais mais j'accroche vraiment pas, je sais pas trop pourquoi....



voila pour ma contribution, bonne continuation

vico a dit…

Plutôt d'accord avec Zob, Micromegas était déjà de la science fiction en quelques sortes.
Pour faire court :
Un Scuds de rentrée toujours aussi sympa à regarder.
Juste une chose à dire pour les awards : "et TRUE BLOOD bordel de merde !!!"
Au niveau des adaptations de bouquins, Brave New World de Huxley mériterai aussi une adaptation digne de ce nom.

Continuez comme ça les scudeurs !

Ceredwyn a dit…

Je suis allé voir l'article de wikipédia sur la science fiction et ils mettent une liste d'auteurs qui sont un peu les précurseurs de l'avènement du genre.
Parmi les précurseurs sont souvent cités :
* Lucien de Samosate (125-192), Histoire véritable
* Thomas More (1478-1535), Utopia, 1516
* Francis Godwin (1562-1633), et son Man in the Moon, 1638
* Johannes Kepler (1571-1630), Somnium, 1634
* Cyrano de Bergerac (1616-1655), Histoire comique des États et Empires de la Lune et Histoire comique des États et Empires du Soleil (satiriques), 1627
* Jonathan Swift (1667-1745), Les Voyages de Gulliver, 1726
* Voltaire (1694-1778), Micromégas, (relate l’arrivée de géants provenant de Saturne et Sirius), 1752
* Louis-Sébastien Mercier (1740-1814), L'an 2440, rêve s'il en fut jamais, 1771
* Mary Shelley (1797-1851), Frankenstein, 1818
* Edgar Allan Poe (1809-1849), Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaall, 1835
* C. I. Defontenay (1819-1856), Star ou Psi de Cassiopée, 1854
* Auguste Villiers de l'Isle-Adam (1838-1889), Ève future (apparition du premier androïde), 1886

Sinon en livre "geek" (le premier ne l'étant pas) que je voudrais voir au cinéma mais qui en faite sont en préparation(de tournage ou alors les droits ont été acheté par une major du ciné,etc) je viens de me rendre compte, il y a "Atlantis" de David Gibbins, un roman qui part sur des bases historiques comme le Da Vinci Code et aussi deux grandes épopées de fantasy "La Roue du Temps" de Robert Jordan et "L'Assassin royal" de Robin Hobb

Pour les Scuds Awards: Très sympa je n'ai encore vu que peu de séries dans celles cités...

Sinon d'accord avec Vico, True Blood est une très bonne série.
Doll House est déjà une série mémorable sans l'épisode 13 et là quand on voit cette épisode, qui est une renaissance complète de la série avec en plus Felicia Day (The Guild), j'étais au bord de l'extase à la fin de cette épisode qui nous promet un bon cru pour la saison 2.

WiNiaM a dit…

Voila encore un trés bon podcast rien à dire à part que c'est grandiose. C'est sympa de parler de livre de geek je n'en connaissais pas beaucoup et maintenant je sais quels livres acheter. J'ai adorer aussi les Awards bourrés d'humour et qui n'ont rien à envier aux Emmy Awards par contre j'aurais bien voulu voir une section SF en plus. Pour parler des blu ray c'est vrai que ça a de la gueule mais à mon avis ce sont des DVD HD 2.0 et dans quelques années débarquer un nouveau support, même si la dématérialisation est intéressante mais hélas les majors s'en foute carrément car c'est beaucoup moin rentable.

Octopuss a dit…

D'abord, un grand merci à Philippe pour le coup de projo sur "676" (http://www.676-lelivre.com/). Merci en particulier pour le compliment sur le style -ça fait toujours plaisir. D'après vos goûts à tous les trois en matière de littérature, je crois que l'histoire serait plus le trip d'Arnaud ou de Jérôme dont je partage les coups de coeur SF:
la nuit des temps -grandiose
le cycle de fondation -à lire absolument (surtout commencer par "fondation et empire)
sans oublier D. Simmons, Philip K. Dick (et la putain d'adaptation cool de "Substance Mort": "A Scanner Darkly"), H.P. Lovecraft (Call of Cthulhu)....
La suite logique, ce serait de parler des jeux de rôle, non? mais peut-être que vous l'avez déjà fait dans une de vos premières émission. En tout cas, je suis d'accord sur le fait qu'il y a un paquet de geeks de notre âge qui ont fait leur première excursion dans cette culture par la lecture (cause série pourries sur la 5, pas de net! en un mot, la galère) et qui ont poursuivi l'expérience en passant aux jeux de rôle!

Trêve de parenthèse^^ : comme d'hab, excellent podcast. Le truc qui me surprend (de moins en moins devrais-je dire), c'est que vous êtes hyper pointus sur les séries. Avec les awards, c'est plus évident que jamais. Le problème, c'est que j'ai déjà l'intégrale de "lost" à découvrir pendant mes longues soirées d'hiver, mais au rythme où vous me donner envie d'en mater d'autres, je vais en avoir pour 2011, 2012, 2013...
Alors ayez pitié d'un pauvre auteur fainéant et influençable qui essaie de se ménager du temps pour écrire son second bouquin!

Y.G

Anarkhia a dit…

Encore un bon cru pour Scuds, c'est frais, c'est drôle, c'est intéressant... bref c'est bon !

Sur la littérature geek, j'ai la même expérience que Maître Plissken sur "Vingt mille lieues sous les mers" et les gravures présentent dans le livre, magnifiquement flippantes !

Sinon, je citerais "1984" de George Orwell et "Le meilleur des mondes" de Aldous Huxley. Ce sont des livres qui m'ont amené à de réelles réflexions sur le monde, sur l'humanité, sur les sociétés et leur dérives.
Ce sont, en quelque sorte, les cours de philosophie que je n'ai jamais suivis et, probablement, en moins chiant ! (pardonnes-moi, Michel Onfray, je ne sais pas ce que je dis)

Sur le Blu-ray, je suis complètement de l'avis de Maître Keinborg. Que nous soyons obligés d'acheter des téléviseurs pour visionner de la HD passe encore, mais si on est obligé de changer de norme et donc de support et de lecteur, là je dis non !

Oui, la VOD en téléchargement ou streaming est l'avenir et probablement une parade au piratage.
La musique, les films, les livres ou les jeux vidéos sont de plus en plus disponible de façon dématérialisée et c'est tant mieux !

Scuds you later !

Gokutrix a dit…

Ah ah encore un super épisode, je suis totalement client :D (félicitation des "jeunes" pour la tentative de coup d'état. Continuez et peut être qu'un jour vous pourrez présenter un épisode en entier :p).

Bon pour ce qui est de la littérature je vais débattre la dessus parce que je suis pas un gros consommateur de littérature, cela dit j'ai un livre qui me tente (enfin plutôt plusieurs livre) c'est la "trilogie" des H2G2. En fait j'ai vraiment adoré le film et je me dis que ca doit être vraiment excellent a lire alors si y'a des gens qui l'ont lu par ici est ce que ca vaut le coup sachant que j'ai beaucoup aimé le film?

Ensuite pour ce qui est des Blu-ray et même des support physique pour les film en général je dirais que, personnelement, j'ai jamais autant acheté de CD ou de DVD que depuis que je les télécharge ou les écoute via internet. Je dis pas ca pour promouvoir le téléchargement illégal mais je pense qu'un film ou un album sur disque dur ca remplacera jamais la belle boite avec le beau CD/DVD/Blu-ray que l'on va aller acheter au magasin. Et, malgré la montée en puissance des services d'écoute gratuite de musique comme Deezer ou Spotify (au passage je suis complètement pour le même genre de services dédiés aux films), j'aime a penser que ces deux formes de consommation peuvent co-exister (et j'espère bien que ca sera le cas).

Enfin, pour terminer, merci pour la cérémonie des Scuds Awards qui, peut être une fois encore, va me permettre de découvrir de nouvelles série bien sympa :D (j'ai déjà commencé a regarder 2 épisode de Flight Of The Conchords mais pour le moment j'accroche pas trop...) et je vais m'empresser de regarder Breaking Bad qui m'a l'air fort sympathique.

Enfin, pour réagir à ce qu'a écrit Vico, je dirais que non True Blood n'a rien d'une très bonne série selon moi hormis un générique absolument excellent. En fait je la trouve divertissante mais pas franchement excellente (en plus je supporte pas la petite blonde qui sert de personnage principal...). Vous lui trouvez quoi de si exceptionnelle vous?

Voila, franchement continuez comme ca, c'est toujours un bonheur, que dis-je un délice... oh puis brisons les tabou, ce podcast est une explosion synaptique de jouissance mordorée... ouai rien que ca (le fait qu'il soit 2h30 du mat y joue peut être un peu aussi).
Enfin quoi qu'il en soit super épisode vivement le prochain ;).

Vous pouvez maintenant reprendre une activité normale, a tchao bon dimanche (ça alors en plus on est vraiment dimanche! :O).

stif a dit…

Attention, Stif is back et comme dirait le père Arnaud, il est remonté à bloc !

Déjà je pousse mon coup de gueule de vieux con avant qu'on passe à de folles nuits aux bains douches. Putain les mecs de la technique, depuis votre poste de pilotage digne de la nasa, vous n'avez pas une petite option de misère pour réguler le son ? Parce que là vous avez failli causer ma mort quand, à 3h du matin, Lalane s'est mis à hurler "vous les ronds de cuir". Non que mon vieux cœur ait frôlé l'infarctus, mais j'ai bien cru que le cerbère de la maison - ma moitié si vous voyez ce que je veux dire - allait se réveiller et venir me rendre visite rouleau de patisserie à la main... bon, ça c'était pour les choses qui fâchent. Maintenant les papouilles.

Je vous adore tous les 3. A chaque fois c'est dingue mais je me retrouve à mort dans quasiment tout ce que vous dites (sauf que le père Keinborg il a ôsé sortir une énorme connerie mais j'y reviendrai plus tard).

stif a dit…

Ainsi, je rejoins complètement sa sainteté Phil John Plissken lorsqu'il dit que la littérature de SF manque de vie, de psychologie, de chaleur. Personnellement, étant un fan absolu de Dostoievski, je ne peux qu'approuver cet avis. La Sf est intéressante sur un tas de points mais jamais on ne trouvera l'immense profondeur et la vie qui se dégage des frères Karamazov ou de l'idiot.

Je plussoie (pur néologisme geek) également Monseigneur Keinborg au sujet de Mad Men. Une telle série c'est du pain béni, un énorme coup de frais dans ce monde de caméra à l'épaule, dans cette norme d'action à tout prix. Il se dégage une incroyable émotion de tout ça, ceci étant en grande partie due à la cruauté des rapports humains qui viennent s'opposer au classicisme des images et du monde dans lequel évoluent les protagonistes.

stif a dit…

Et je terminerai par Saint Arnaud, qui a délivré un award à Californication, série que je vénère. Oui Arnaud, je suis avec toi à 100% pour si tu veux casser la gueule au Keinborg qui n'a rien compris à cette série ! Il a fait un putain de blocage de base, il a cru que c'était un remake de sex in the city.... Au reste je pense faire un billet sur californication dans "c'est de la merde" pour expliquer à quel point l'avis de Jérôme ç'en est ! Voilà, fin du Sheppard.

P.S.

je ne sais pas pourquoi mais impossible de publier mon comm en une fois... c'est refusé.

Theoldcuban a dit…

ATTENTION SPOILERS de la serie Californication

Cher Stif, je répond à la volé sur mon bol de fiel a l'encontre de Californication.

Alors pourquoi je hais cette serie ?
Déjà en premier lieu je déteste l'acteur principal, c'est comme ça on peut pas aimer tout le monde, c'est physique ce gars m'énerve depuis les X-files et ses apparitions dans des films de fesses "erotique" des 90's qui passait sur M6 le dimanche soir (oui j'assume, j'avais pas Canal+ à l'époque, et j'ai longtemps cru que le sexe etait fait d'images floutées et de pétales de roses avant de comprendre que ça pouvais aussi être du Rodéo bien fun...)

Ce type sonne "faux" ,c'est difficile a expliquer, ça se passe au niveau viscéral chez moi.

Ensuite le générique : on parle rarement de l'importance d'un générique dans l'ambiance d'une série, un point que seul les vrais geeks peuvent comprendre, un bon générique c'est le pitch emotif d'une série.

Et celui de Californication est d'une banalité sans égale : et vasy que je te fait un petit effet bobine cramé, houlala je suis un rebelle je me casse la gueule quand je marche, ouais regardez comme j'en ai rien a foutre, j'ai une porche toute crade... bref des ficelles juste enormes et grotesques.

Même le nom de la serie, recuperation des red hot chilli peppers et le reflets du coté "faux" de la serie.

Pas une seule fois j'arrive a croire à ce personnage d'ecrivain fumiste et dilétante et sa barbe de 3 jours à la con.

Ses contres-verites et sa morale "pseudo rock&roll" se resume bien souvent a des sophismes grossiers et des caricature.

Je ne m'attendait pas à un remake de sex & the city,
j'ai quelques reférences autrement plus "cru" que Californication Mr Stif :p ma serie culte, pour moi la mère de toute les series modernes c'est Profit, et c'est autre chose quand Jim Profit embrasse une pute en disant "bonjour maman". La ou Profit ou Mad Men "provoque" c'est au niveau des emotions, c'est subtil, les acteurs sont a fleur de peau. Californication est un clip de quelques scenes de cul, de répliques pseudo rebelle et de vomi sensées choqué le bobo...

Bref vos l'aurez compris, j'aime pas Californication... mais j'ai tout de même regardé les 2 saisons. Rahhh mais quel faux cul me direz vous.

Ben je reconnais à la serie :

- de bonnes scènes de culs
- Quelques moments drôles
- Quelques second rôles qui releve le bouzin : sa fille, excellent réplique en chair et en os de Emily Strange, l'adolescente, fille de son concurrent et aussi son agent et sa femme.
- Des filles magnifiques, du Eye-candy qu'il est impossible de ne pas aimer quand on est normalement constitué (mention spéciale pour la nana qui lui pique ses disques avec son maillot de bain en tricot)


Bref je ne critique pas ceux qui aime, mais moi Californication, comme on dit "I dont buy it" et je comprend pas le buzz autour de cette serie qui pour moi est une seconde zone.


Alors Mr Stif je ne vous permet pas de rabaisser ma critique à un effarouchement de biche-citadine choqué par un jet vaginal. Californication me fait penser aux mec bobos qui se tatouent une petite licorne planqué dans l'interieur de leur bras en disant qu'ils sont des rebelles : c'est mortellement ennuyant.

Et pan :p

stif a dit…

Réponse sur mon blog, c'est tout ce que j'ai à dire pour l'instant. There will be blood.

Anonyme a dit…

Salut à vous les gars,

S'il vous plait, égalisez le son.
Lors des petites animations ou des petits bouts de vidéos, le son grimpe d'un coup.

Merci.

Samano

Octopuss a dit…

@The Old Cuban: dans ta critique de Californication, je ne vois surtout une chose... tu ne peux pas blairer David Duchovny (je passe sur le générique, je ne m'en souviens plus) et rien que pour ça, tu mérites le fouet (gnarfff gnarfff).

>Ce type sonne "faux"
C'est presque ça sauf que je ne dirais pas qu'il sonne faux mais plutôt qu'il sonne "creux". En fait, le personnage qu'il incarne est vide. D'où la question de comment il va enfin remplir sa vie (+ de drogues? de sexe? d'amour? de succés?). Est-ce qu'il va retrouver l'amour? Est-ce qu'il va réussir à réécrire un best-seller?
Il n'y a rien de plus dans cette série et je suis désolé mais moi, je trouve ça complètement jouissif.
Et je ne vois personne à part ce bon vieux queutard de DD pour incarner ce rôle avec autant de légéreté! (je précise, je n'ai pas vu la saison 2)

@stif: where is your blog?

Phel a dit…

Les jeunes passent à l'action, et pour cela je vais vous citer une petite liste de livres SF que j'ai particulièrement apprécié, apparement méconnu du grand public (après, on aime ou on n'aime pas):
- Le Cycle des Princes d'Ambre (10 volumes sortis entre 1970 et 1991) de Roger Zelazny (un pote de Philip K.Dick aussi cramé que lui)
- Deus Irae de Zelazny et K.Dick (autant dire qu'il faut être bien accroché, ça part très vite dans l'hallucinogène violent)
- Les Chroniques Martiennes de Ray Bradbury ou la colonisation de Mars et ses habitants par les terriens
- Les Monades Urbaines de Robert Silverberg : sur Terre, 75 milliards d'individus vivent dans de grandes conurbations appelées monades. En apparence utopiques, le livre regroupe 7 histoires montrant peu à peu la déviance des gens qui les composent.
- Les annales du Disque-Monde de Terry Pratchett. 37 volumes sur le disque-monde, un monde en forme de disque porté par 4 éléphants géants, eux-même juchés sur une tortue céleste voyageant dans le multivers. Les histoires s'apparentent certes à de la fantasy, mais je trouve l'univers crée tellement en décalage qu'il est à mi-chemin entre burlesque, SF et fantasy.

Voila pour ma petite selection, de quoi bouquiner dans le métro en allant ou revenant du boulot :).

Biz à tous, vive les jeunes ^^

K@rot a dit…

Alors je tiens à dire que c'est une très bonne émission/podcast
Sur la littérature je suis lecteur de fantasy et sf et pour moi le livre qui devrait être adapter c'est le livre écris par Neil Gaiman et Terry Pratchett appelé "de bons présages". Ça donnerait un truc complètement barré mais c'est ça qui est bon.

Pour les blu ray c'est difficile à dire si c'est un format d'avenir car la dématérialisation approche à grand pas, mais perso j'aime le contact physique avec l'objet donc je suis pas un gros fan de la vod.

Sinon pour les awards, je m'attendais à un pris en forme de SCUDs et bien non c'est une statuette digne de l'oreille cassée. Bien sûr ça fait fonctionner mon cerveau de g33k mais je suis un peu dessus.

Sinon bon boulot j'adore.
Juste un truc quand vous parlez de séries ou films pourquoi pas mettre une bande annonce pour nous mettre plus l'eau à la bouche.
Sinon pour la durée j'ai aucun problème donc vous pouvez encore ralonger car quand on aime on ne compte pas...

Bonne continuation

Phoenix a dit…

Salut la SCUDS team et les scudeurs,

bon j'en ai marre de faire des éloges lol mais bon ... bah c'est encore que du bon.
Livres: Je suis un accro de littérature (surtout SF, Fantasy et policier) mais un peu comme Jérôme, je ne prends plus de transports en commun, donc la misère parce que c'était mes 2 heures passionnelles de lecture journalière. Sinon dans les adaptations j'aimerais bien voir "Illium" et "Olympos" (oui ce sont des suites) de Dan Simmons qui mêlent SF et mythologie grecque avec splendeur.
Après, je reste plus souvent déçu des adaptations qu'autre chose (sauf pour Dune NAAAA :p) surtout parce que souvent on parle plus d'adaptation mais de saccage.
BR: j'en suis et je partage pleinement l'avis de Philippe, j'aime mon support donc pas trop adepte de la dématérialisation. Oui je suis un gros consommateur/collectionneur (dans les 1000 DVD), mais même après le passage au BR, je n'échangerai pas mes DVD par des BR. J'ai une PS3 donc je passe gentillement au BR mais sans courrir (non je ne suis pas un futur quarantenaire, mais futur trentenaire). Et surtout, oui je suis complètement d'accord avec vous le DVD n'est pas encore mort, surtout que, oui, on n'a pas besoin de HD pour une comédie ...

A+

PS : @TheOldCuban, que dire apart: ouawwwww elle tape ta cravatte :)

stif a dit…

@Octopuss : http://cestdelamerde.blogspot.com/

zesleepyone a dit…

Avis aux épileptiques:

Dans la dernière partie du podcast, évitez de fixer les cravates de Jérome et Philippe !

Excellent #8 en tout cas. Quelques vieux souvenirs ont émergés lors de la première partie:

-Stephen King, Barjavel, Poe, Asimov... que de souvenirs...

Comme d'hab je vous la pique pour la mettre en avant sur mon blog.

A bientôt

Anonyme a dit…

salut c'est anonyme.
je n'ai pas encore regardé l'épisode qui je sais sera comme toujours très bon, et v'la t'y pas que je remarque que mon pc chauffe. je sais pas pq mais mon kubuntu chauffe quand il arrive avec le renard de feu sur votre site (avant de visionner un video). Firefox est à l'agonie. Serait ce du à votre sex appeal? ou un bug dans la matrice?
le mystère reste entier.

Theoldcuban a dit…

Merci pour tout vos commentaires, et bienvenues aux nouveaux scudeurs.

Désolé pour les tympans de certains. Nous ferons une ecoute au casque du montage la prochaine fois, aux enceintes les sautes de sons n'étaient pas aussi mechantes.

Une autre petite réponse technique a Mr(ou mlle) Anonyme : sir ton Firefox chauffe je pense que c'est du à l'affichage des 22 egotrips a droite ;) faut que je fasse le ménage et que je mette les plus anciens simplement en lien pour eviter la lourdeur de la page, dsl, chez scuds on est pas des pros du net (non ça n'est pas une contrepetrie)

Sinon @tous n'hésitez pas a mettre vos propres palmares de series 2009 et lancer les Scudeurs Awards ;)

et même faire une categorie spéciale : le meilleur sujet de Scuds jusqu'ici :p

Charlie Koller a dit…

Ah ah, super la cérémonie!

Perso, j'ai bien aime Fringe, la première saison m'a bien embarqué... même si on sent bien qu'ils ont fait une espèce de série agglomérée a base de recettes a succès ... un peu X-files, un peu de CSI, un peu de sauce JJ Abrams ... et hop. Le pire c'est que ca marche:)

sinon, pour moi le meilleur sujet SCUDS jusqu'alors ... c'était celui avec les frères Bazz mais je suis fan en general!

zesleepyone a dit…

"Sinon @tous n'hésitez pas a mettre vos propres palmares de series 2009 et lancer les Scudeurs Awards ;)"

Série dramatique:

The Shield

Série, comédie:

How I met your mother

Meilleur acteur:

Neil Patrick Harris

Meilleure actrice:

Felicia Day

Prix spécial:

Californication

Phoenix a dit…

Mes Scudeurs Awards :)

Série dramatique:
The Wire

Série, comédie:
How I met your mother

Meilleur acteur:
David Duchovny pour Californication

Meilleure actrice:
Lena Headey pour The Sarah Connor Chronicles

Prix spécial:
Fringe

Voilà

Raphael a dit…

hello
j'aime bcp votre emission. C'est conviviale et j'ai découvert des trucs super avec les égo trip.

Sinon la flemme de faire un égo trip moi-même mais question littérature vu que c'etait le sujet et que c'est plutot mon truc, je recommande 3 choses toutes différentes dont aucune n'ont été sité (pas facil d'en choisir que 3!):
- "L'affaire Jane Ere" délirant a souhait et plein de bonnes idées de Jasper Fforde
- "La strategie Ender" mon roman préféré touchant et superbement écrit de Orson Scott Card
- "La compagnie noire" avec des heros qui sont tous des anti heros dans un univers sombre, terrible ! de Glen cook
3 livres excellents

Question serie j'ai découvert une série Quebequoise C.A. (conseil d'administration) pas spécialement une séerie de geek mais très drole ! (il faut comprendre le quebequois quand meme a moins de trouver avec les sous-titres)

voilà
a bientot pour le prochain scud !!

Circus a dit…

Hey!
Comme d'hab, excellent S.C.U.D.S...que du bon!
Le bad: Vous me donner envie de fumer! agghh! Du coup c'est clop sur clop a chaque fois!

Pour la Comédie, j'ai bien envie de parler de My Name Is Earl.
Je trouve vraiment marrant de faire une série qui met en héros un white thrash...fallait oser!
Cette série (je le conçois..) est absurde mais ptain! Ca Rocks!

Pour le meilleur acteur, je dirais Neil Patrick Harris pour le role de Barney dans How I Met et du fameux Dr Horrible.

Scudeur Award prix spécial a The Big Bang Theory.
J'ai découvert il y a très peu de temps grace a ma grand mère Américaine et je me suis bouffé les deux saisons a la vitesse de la lumière (si,si).
Alors oui, c'est vrai qu'on est dans le cliché...Mais c'est tellement drole, plein de clin d'oeil sympa, j'en ai pas eu besoin de plus!

J'attend également avec impatience Flash Forward.

Merci pour toutes ces références: livres et séries, je contact illico ma grand mère.

See Ya!

sheppard a dit…

WOLFENSTEIN

On en avait vaguement parlé lors d’un précédent post. Une fois n’est pas coutume, nous allons parler jeu vidéo, pour commencer.

Il y a fort longtemps, 1992 pour être précis, PC et Mac réunis (époque bénie) vrombissaient au son de sprites nazies qui vous demandaient dans un parfait allemand numérique ce que vous foutiez dans leur base pourtant réputée ultra secrète. « Was wöllen sie ? », vous demandait-on donc, avant de vous tirer dessus sans vergogne.
C’était une sorte d’Inglorious Basterds avant l’heure avec un zeste de fantastique à la Captain America. C’était le premier FPS, c’était Wolfenstein 3D.

En 2001, B.J. Blazkowicz revint sur le devant de la scène avec Return To Castle Wolfenstein. Mais mis à part les graphismes somptueux, le jeu n’avait ni la force, ni le ton de son prédécesseur. Certes il y a bien quelques moments de bravoure, comme cette maison close où j’ai pris un malin plaisir à dessouder de l’officier nazie au silencieux sur fond de valse rayée, Eastwood style. Certes il y a bien les gonzesses en cuir, mais mis à part cela, point de « Was wöllen sie ? »… déception.

2009 et voici le retour de B.J. Bon…

Autant vous le dire tout de suite, le nouveau Wolfenstein a plus de rapport avec son frangin de 2001 qu’avec celui de 92 et c’est bien dommage. Plus la licence compte d’épisodes et plus son humour se dégrade. Autant le premier était digne d’une grosse déconnade à la Tarentino, autant celui-ci tente faire croire au jeune geek qu’il va sauver le monde tout en participant à une page méconnue de l’histoire, à savoir la résistance allemande… et tout ça sans une once de recule.
Côté scénario, c’est aussi original et intéressant que 95% des scénarii de jeu vidéo, rien de nouveau là-dessous.
Là-dessus vient se greffer un gameplay bien fait (quand même) mais pas très original non plus, son principal défaut restant de vouloir trop en faire et de poser des features RPG-light qui au final vous emmerde plus qu’elle ne sert le jeu ; un graphisme honnête et une VF pas terrible, mais ça on est habitué.

Mais alors que reste t-il ? Et bien quelques qualités tout de même. Un, il tourne plutôt bien sur ma vieille carte graphique, ce qui n’est pas un luxe à une époque où le jeu vidéo PC a tendance à s’adresser à celui qui aura la plus grosse (carte). Deux, ça fait toujours plaisir de latter du nazie, quelque soit le prétexte. Trois, certains passages sont assez hystériques. Quatre, l’équilibre entre arme et pouvoir est plutôt bien balancé.

à suivre...

sheppard a dit…

REFLECTIONS SUR LE PODCAST

1/ Du livre et l’histoire

Il semble que dans l’excitation générale nos trois amis aient oubliés un auteur majeur de la littérature SF. Curieusement, cet auteur est aussi assez peu cité dans les commentaires. Or, il me semble que Herbert George Wells mérite mieux qu’une simple note en bas d’écran visant à corriger l’erreur du Professeur Kleinborg.
En effet, ce n’est pas Poe qui voyagea dans le temps mais bel et bien Wells. Et le bougre ne se contenta pas seulement d’écrire le premier roman sur ce phénomène, mais enchaîna en posant les bases de ce qui allait devenir la littérature SF et fantastique. Outres « La machine à explorer le temps », on lui doit aussi « La guerre des mondes », « L’île du docteur Moreau » et « L’homme invisible », autant de livres mythiques dont la plupart ont été adapté au cinéma plutôt deux fois qu’une.

Ceci dit, je voulais revenir sur les origines de la littérature SF et fantastique. Même si cette littérature n’a pas été à proprement « inventée » au 19ème siècle, elle fut néanmoins fondée à cette époque, les récits datant d’avant s’apparentant plus à des contes philosophiques ou théologiques qu’à de véritables romans de genre. Le terme même de « science fiction » apparue pour la première fois vers 1850.

Il convient aussi de rappeler que même si Poe et Jules Vernes sont des auteurs à l’influence indéniable, c’est surtout la littérature anglaise qui domine et donc transforme ce type de littérature en un véritable genre.
Dès la seconde moitié du 19ème siècle, l’Angleterre est le théâtre d’un bouleversement général plus connu sous le nom de Révolution industrielle, qui ne fut pas qu’industrielle mais aussi scientifique. Le monde découvrait l’électricité domestique, les microbes, la voiture, la psychopathologie… Autant de découvertes qui, même si elles n’étaient pas nées sur le sol Anglais, fascinait la haute bourgeoisie anglaise. Le tout Londres ne parlait que de ça et il n’est pas étonnant que des auteurs pourtant d’habitude portés sur d’autres sujets, fussent eux aussi fascinés par tant de nouvelles choses. Je pense notamment à Oscar Wilde et son monstrueux « Portrait de Dorian Gray ». Petit aparté pour recommandé The Prestige, de Christopher Nolan, sans doute l’un des films les plus réussit sur le sujet.

Ainsi, la littérature anglaise de cette époque est presque quasiment entièrement tournée vers l’avenir, le fantastique, l’incroyable. De Mary Shelley, qui fut sans aucun doute précurseur, en passant par Bram Stoker, Conan Doyle, Robert Louis Stevenson et les auteurs suscités, la littérature anglaise du 19ème siècle est sans aucun doute fondatrice des genres qui nous intéressent ici.

Phel a dit…

Merci Sheppardounet, grâce à toi je me coucherais moins con (et plus cultivé :) ).

Robert Louis Stevenson et L'Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde, comment j'ai pu l'oublier ^^.

Comme quoi les anglais, ils font peut-être de la nourriture au goût assez étrange (perso moi j'aime, mais apparement je suis un des rares), mais niveau littérature ils nous en ont bien foutu dans la gueule :).

mamieyannick a dit…

Très bon Scuds !

Je réagis à chaud au sujet sur la littérature geek. Car, oui, moi aussi, j'ai commencé par dévorer des bouquins que ce soit Jules Verne, Tolkien, Lovecraft, les auteurs du 19e (Bram Stoker, Mary Shelley, Auguste Villiers de l'Isle-Adam, Robert L.Stevenson, certains trucs de Maupassant, etc), Anne Rice, Barjavel, Stephen King, Bradbury, Asimov, Philip K.Dick, Werber (mais plus les thanatonautes et le père de nos pères que les fourmis)...

Qu'est-ce qui n'a pas encore été adapté et qui le mériterait ?
Un peu de SF :
- "Chroniques martiennes" et "le pays d'octobre" de Bradbury,
- "Révolte sur la lune" de Robert Heinlein (auteur de ce qui deviendra "Starship troopers"),
- la série Helliconia de Brian Aldiss (une superbe trilogie qui remet de l'humain dans la SF, en ça je rejoins John Plisskens : "y'en a marre des surhommes, des machines et de la physique quantique !"),
Un brin de Fantasy :
- la série de l'Assassin Royal de Robin Hobb (récente claque fantasy, très bonne, et vilainement adaptée en BD),
- la trilogie Orcs de Stan Nicholls (une variation inattendue avec de vrais morceaux d'orcs dedans),
- le cycle d'Elric du sous-estimé Michaël Moorcock,
Un zeste de cyberpunk, que diable !
- "le samouraï virtuel" de Neal Stephenson,
- "les mailles du réseau" de Bruce Sterling,
Et, pour finir, un roman de fiction historique passionnant :
- "Rouge Brésil" de Jean Christophe Rufin (tags : conquête du nouveau monde, guerres de religion, métissage, colonization, 16e siècle).

Voili-voilou !
Je reprends direct le fil de cet excellent scuds #8 !

Bonne continuation à vous 3

mamieyannick a dit…

(fin du commentaire précédent)
Très-très bon Scuds !
Vivement le #9 !

Pour faire écho :
- j'passerai au couple Blue-Ray/HDTV quand tout ça aura bien baissé (pour l'instant, 1 télé HD = 1 mois de salaire).
- je soutiens Dr Plissken et Dr Bourond sur la nomination de Californication. Excellent générique, excellent acteur (aux antipodes de son rôle dans X-Files) et excellent scénar' !
- sauf qu'entre le scuds de meilleure série comique et le spécial scuds, je mettrai, quand même, la 2ème saison d'une excellente série française (et ce n'est pas pour le "cocorico") : "Fais pas çi, fais pas ça". Classé 1er au rire-O-mètre par moi, au-dessus donc de Californication, ce qui n'est pas peu dire !

Encore merci les Scuds pour ce #8 et à bientôt !
"I've got eyes on you, motherf*ckers !" - Cypress Hill-

Tibooo a dit…

Faites gaffe les gars, la concurrence arrive !! http://www.youtube.com/watch?v=iKkQ7VkegXc

Circus a dit…

Plus de 20 000 vues!
Prenez en de la graine!
;)

sheppard a dit…

REFLECTIONS SUR LE PODCAST

2/ Du livre et le cinéma

Je voulais revenir sur votre remarque et votre étonnement à constater que la plupart des films d’aujourd’hui sont tirés de roman à succès. A croire que les scénaristes d’aujourd’hui n’ont plus d’idées, à conclu le professeur Bouron.
C’est une remarque assez étrange lorsque l’on sait qu’Hollywood s’est quasiment bâti sur une librairie. Dès les années 20, les producteurs hollywoodiens (et européens aussi) se sont rués sur les classiques de la littérature et du théâtre afin d’en tirer une version sur celluloïd. La relation est devenue si proche que la plupart des écrivains et dramaturges américains travaillaient aussi pour le cinéma dès les années 30. Les départements d’écriture des grands studios des années 40 n’étaient composés presque exclusivement que d’écrivains et de dramaturges. Hitchcock avait même déclaré qu’il ne voyait pas l’intérêt de se creuser la tête à la recherche d’un scénario original, sachant que les librairies en étaient bondées. « Autant en emporte le vent », « La prisonnière du désert », « La faucon Maltais », « Arsenic et vieille dentelles », « Le parrain »… la majorité des grands classiques du cinéma américains sont tirés de livres ou de pièces de théâtre. La littérature SF n’échappe pas à la règle. Presque tous les films de SF et de fantastique sont tirés de livres.

Si certains scénaristes d’aujourd’hui semblent ne plus avoir d’idée provient je pense du fait qu’ils ne lisent plus assez, que ce sont des scénaristes de formation et donc formater à une certaine façon d’écrire. Il se peut aussi que la littérature d’aujourd’hui cherche encore son Ernest Hemingway, son Dashiell Hammett, son Raymond Chandler, son Richard Matheson… et le cinéma aussi, du coup.

3/ Du livre et l’adaptation

L’un de mes romans préférés de SF, « Substance mort » de K. Dick, a été parfaitement bien adapté. De se côté-là, je suis un homme comblé.
Je vois qu’une adaptation d’I.G.H de J.G. Ballard (« Crash », « L’empire du soleil ») devrait sortir en 2011.
I.G.H (High Rise en anglais) est un immeuble de luxe de quarante étages où vivent deux mille occupants majoritairement issus de la classe moyenne aisée et des professions libérales. L’immeuble contient une garderie, une école et pas mal d’espaces de loisirs. Entre les soirées mondaines, les réceptions et les dîners, les seuls soucis de cet immeuble se résument à de banales histoires de voisinage. Seulement voilà, petit à petit, des divergences entre ceux du haut (les plus riches) et ceux du bas (les moins riches) font surface.
Personnellement, j’en aurais fait plutôt une série. On verra bien. Va être chargée cette 2011…

sheppard a dit…

@John
le lien vers ta page est mort. un souci ?

John Plissken a dit…

@Shep : il est temporairement désactivé par ces crevures de google parce que j'ai pas payé à temps mon renouvellement de domaine, mais l'adresse gratuite blogpost est tjr ok : http://johnplissken.blogspot.com

Juste le temps que je récupère ma carte bancaire d'ici mardi proch et que je régularise la situation et je retrouverai mon adresse d'avant (enfin j'espère).

Met l'adresse blogspot ds tes fav en attendant). :-)

@ TOUS LES AUTRES : je n'ai pas du tt eu le temps de répondre aux listes hallucinantes d'érudition de certains d'entre vous because bcp de boulot, mais le coeur y est ! Bravo et merci pour toutes ces réactions passionnées. Bon allez go boulot (beurk)

Charlie Koller a dit…

bon un petit break dans le taf je vais y aller mon petit palmarès ;) (qui ne se limite pas a 2009)

- meilleure série drama : Battlestar Galactica
- meilleure série comédie : Big Bang Theory

- meilleur acteur drama : Ron Rifkin dans "Brothers and Sisters"
- meilleur acteur comédie : Jim Parsons pour son role de Sheldon dans BBT
- meilleure actrice drama : Grace Park pour Boomer dans BG ... pour le jeu d'actrice, uniquement! ah ah
- meilleur actrice comédie : Katherine Parkinson dans IT crowd

- l'acteur pas supportable a mettre a la benne: Mark Valley dans Fringe (syndrome duchovnien de la gueule qui revient pas)

- prix special serie : Flight of the conchords
- prix special acteur : David Duchovny dans Californication ... je pouvais pas le voir, maintenant si.

Charlie Koller a dit…

@john : tu veux dire que jusqu'à mardi prochain ya une bonne opportunité a saisir dans l'achat d'un certain nom de domaine vacant... hmmm ;)

John Plissken a dit…

@Charlie Koller : voyou !!!

Kifix a dit…

Salut tout le monde,

Chouette épisode, et en particulier, ça fait plaisir d'entendre parler de bouquins ! On les oubli trop souvent alors qu'ils étaient là avant le reste ;-)

Parler de livres sans y passer des heures c'est pas évident. Ecrire, c'est encore pire, mais voila quelques titres que je me sens obligé de citer :

- le cycle des Princes d'Ambre de roger zelazny. Le favoris de mes favoris ;-) C'est 2 fois 5 bouquins (ya 2 cycles), ils sont petits et facile à lire, donc c'est cool pour tester le premier (Les neuf princes d'Ambre)

- les bouquins de pierre bordage, en particulier le space op Les guerriers du silence (3 gros tomes) et Wang (SF anticipation, 2 gros tomes) dont j'ai déja parlé ici : http://www.lesgeeks.net/news-de-geek/la-sf-de-pierre-bordage.html

- Autre incontournable en SF : le cycle d'Ender, d'O. S. Card, magique.

- autre space op que j'ai adoré, si vous n'avez peur de vous sentir perdu pendant une centaine de pages au début : Le dragon ne meurt jamais

- Illium et Olympos qui sont géniaux (surtout Illium), d'ailleurs Hypérion du même auteur (Dan Simons) est à lire absolument aussi !

- Dans le style space op classique dans un genre un peu star wars : Le roi des étoiles et Le retour aux étoile, de Edmond Hamilton

- Encore du space op, avec un aspect archéologie et des races ET mystérieuses disparues : Les machines de Dieu et Deepsix

- La suite de la première trilogie Star Wars, appelée trilogie de l'amiral Thrawn ou trilogie du jedi fou, écrite par Timothy Zahn (qu'est-ce que j'aurais aimé voir ça au ciné, plutôt que les prequels !)

- space op encore avec le cycle de la Culture de Ian M Banks et en particulier l'Homme des jeux

- Eon et Eternité de Greg Bear, fabuleux !

- en fantasy, l'Assassin royal de Robin Hobb et Les aventuriers de la mer (encore mieux je trouve, marchands et pirates avec des bateaux magiques)

- Le phénoménal cycle d'Elric de Moorcock

- Le cycle des Portes de la mort de Weiss et Hickman, qui démarre malheureusement lentement (3 premiers tomes) mais qui est ensuite génial.

- le cycle de la Terre des origines, encore d'O. S. Card, qui mélange SF et fantasy.

- et encore des dizaines de titres qui m'ont marqué, comme L'appel du cosmos, Santiago, Le faiseur de veuves, Un soupçon de néant, American gods, Point d'inversion, l'Espace de la révélation...

Bon, j'arrête avec les bouquins...

Le Bluray : un truc important dont vous ne parlez pas trop, c'est que le bluray est forcément lié aux télés HD. Le DVD c'est installé vite et bien car il n'était pas lié à un changement du poste TV. Le bluray progresse plus lentement, car il n'est pour l'instant que pour les amoureux des belles images, qui ont déjà investit dans une grande télé qui nécessite la HD pour offrir une belle image. Mais au fur et à mesure que les TV HD vont s'installer dans tous les foyers par bète renouvellement, il va s'imposer chez le grand public aussi.

Je doute qu'on change encore de matos TV dans les années à venir, en tous cas de résolution, car ce n'est pas utile pour des TV aux alentours d'un metre. Donc à mon avis le bluray a quelques belles années devant lui, avant que la HD envahisse vraiment le net.

A propos des séries TV :
+1 pour Californication, merveille dont les personnages me manquent dès qu'une saison se termine.
+1 pour Beil patrick Harris, dans How i met your mother et dans Dr Horrible sing along blog, petite merveille made in Whedon.
+1 pour Dollhouse ep13, excellent !
+1 pour plein de séries d'anime, mais c'est pas votre truc ça, hein ? ;-)

Petite remarque sur le blog : vous avez choisit un modèle qui vous force à poster une version assez petite du podcast, je trouve que c'est dommage, il passe très bien 600px de large ;-) (Jérome, idem pour Zapcast !)

Voili voilou, c'était un message de Manu du GANG "Les geeks", aka Kifix.

Portez vous bien en attendant le prochain =)

sheppard a dit…

REFLECTIONS SUR LE PODCAST

4/ Du Blu-Ray

Ne possédant pas de PS3, je n’ai de pas Blu-Ray. N’ayant pas renouvelé ma TV depuis 10 ans, je n’ai pas non plus d’écran HD. Old school le Sheppard.
Néanmoins, je conviens que le Blu-Ray offre une qualité d’image assez exceptionnelle, surtout en ce qui concerne les films tournés en numérique. En revanche, je ne crois pas que la fin du DVD soit proche, pour la simple et bonne raison qu’à moins d’une remasterisation complète du film, et par là j’entends retirer un négatif en numérique et pas seulement gonfler le son en 5.1, le DVD est amplement suffisant pour les films pré-numériques. Le DVD suffit même parfois en cas de retirage. La copie de « Citizen Kane » sorti chez Montparnasse est tout simplement somptueuse et je doute que le Blu-Ray fasse mieux. C’est sans doute pour cela d’ailleurs que le Blu-Ray semble pour l’instant assez réticent à sortir du « fond » de catalogue.
Il y a un autre souci avec le Blu-Ray : le packaging est tout même particulièrement moche. Cette espèce de filet bleu électrique me donne plus l’impression d’acheter un dvd au rabais qu’autre chose. Entre le Blu-Ray de « Lettres d’Iwo Jima » et le coffret DVD en métal, je prends le coffret, je choisi l’objet.

sheppard a dit…

5/ De la dématérialisation

Ceci m’amène au grand débat de la dématérialisation. Il est assez amusant de constater que de nombreuses personnes se débarrassent volontiers de leur CD ou de leur DVD au profit du disque dur, mais lorsque l’on suggère que, quitte à gagner de la place, il devrait faire la même chose avec leurs livres ou leurs BD, elles deviennent très réticentes. Serait-ce que la littérature mérite plus de respect que la musique ? Serait-ce que l’objet littérature mérite mieux que l’objet musique ou que l’objet film ?
En discutant de ce sujet avec plusieurs amis qui ont versés dans la dématérialisation (oui, j’en connais, très bien même, mais je ne les dénoncerais pas) j’ai remarqué 2 choses. Tout d’abord qu’ils regrettaient finalement de s’être débarrassés de leurs albums favoris car enfin de compte l’artwork d’un disque fait parti du disque lui-même. Mais plus important encore, que ce n’était pas la matérialisation de l’art qu’ils remettaient en question mais plutôt la manière dont cet art était matérialisé. Ainsi ce n’est pas l’objet musique dans sa généralité qu’ils remettent en cause mais plutôt le CD, et souvent le boitier cristal moche. Il en est de même pour le DVD. Donc, au bout du compte la dématérialisation avait été principalement motivée non pas par la présence de l’objet, mais plutôt par son absence et cette espèce d’impression d’avoir acheter un bout de plastique plutôt qu’une œuvre d’art.
Pendant longtemps les maisons de production phonographique et audiovisuelle ont cru que le simple bond technologique du CD ou DVD suffisait. Plus encore, ils pariaient sur le fait qu’un format commun pour tout le monde allait satisfaire le consommateur dans sa quête du rangement facile. Mais se faisant, ils ont aussi poussé le dit consommateur à nier l’objet, à ne pas considérer ce qu’il venait d’acheter comme une œuvre, mais comme une boite. On ne garde pas ses boites de chaussures, qui garderaient des boites à CD, fussent-elles décorées ? Ainsi, le consommateur ayant appris à nier l’objet musique, s’en débarrassa dès qu’il en eut l’occasion. Tout d’abord des boites, en rangeant ses CD dans de grand classeur puis finalement du support lui-même. Certes, ils ont fait depuis volte-face mais malheureusement un peu tard.
Pour ma part, j’ai toujours considéré l’objet artistique dans son entièreté. Je regarde ma discothèque (et ma filmothèque) comme l’on regarde une vieille bibliothèque, parfois seulement pour la regarder, pour considérer un instant tous ces trésors, tous ces chefs d’œuvres, toutes cette culture. Mes amis trouvent que j’exagère, c’est quand même moins beau qu’une vieille bibliothèque. Je leur réponds qu’à la différence de m’émerveiller sur une bibliothèque rempli de vieux livres que l’on n’a pas lu, sous le prétexte que c’est vieux, donc beau, je préfère m’émerveiller sur une discothèque remplis d’œuvres que je connais et avec qui j’ai passé de merveilleux moments.

stif a dit…

Au sujet de la dématérialisation, je n'ai qu'une chose à dire : exile en main st des stones, 1972, vinyle, cartes postales collector à l'intérieur et cardoard inner sleeve.

Vous voulez que je jette ce truc pour le remplacer par un pauvre mp3 ?

Damouk ;,,; a dit…

Yo les Scudeurs,

J'ai beaucoup de retard dans les coms, encore une fois impressionné par toutes vos réponses.

Bon evidement a chaque fois qu'on essaye de donner une liste de film ou de jeux dans tel ou tel genre, on en rate la moitiée, on peux pas non plus citer tout les livres influents on a tendance à parler de ceux que l'on connaît ou que l'on aime le plus.
Heureusement vous etes là pour etoffer la longue liste.

Je ne connaissait pas ce roman de voltaire, qu m'a l'air bien interessant.
Je considere plus que Jules vernes et Poe on lancé le "genre" romantisme/fiction/ etrange, puisqu'il sont resté dans ce "genre" . On m'a aussi parlé d'un livre fantastique ou un type barbu un peu magicien, ouvre une mer en deux ou un truc comme ça... rha merde me souvient plus du titre

Je vous laisse le soin de relire les post du professeur Shepard, puit de sciences sans fond quand il s'agit de livres ou de cinéma. (C'est pas possible Shepard t'as une connexion directe sur wiki ou Imdb implantée dans la tête ?)
Tu as bien raison de signaler que Hollywood a toujours puisé dans les écrivains pour ses scripts, mais un livre n'est pas un script non plus et les grand films de l'histoire du cinéma ne sont pas tous issus d'un livre et heureusement.

Par contre mon petit Shépard, il faut que tu vois le BR de 2001, je t'assure que c'est juste incroyable de voir cette image aussi belle et pleine, la le BR enfonce completement le DVD. Ce film à été tourné hier et le BR lui rend hommage.

@Kifix aka Manu,
j'aurais pu remettre tout un tas de scuds award sur de la série d'anim, c'est pas trop le sujet, mais si tu le demande en voila un :
Dimanche 13 sur M6, Diffusion des premiers épisode du Petit Nicolas (vers 9h30 -11h )
A ne pas rater avec vot petit frère/soeur, nièce neveux cousins ect.. faut buzzer dans les cours d'écoles.

Un tout petit rebond sur la dématérialisation des support, écouter ou voir sera bientôt gratuit si ça ne l'est pas déjà, posséder l'objet, la pochette, la boite, les cartes postales etc, sera payant car les amoureux les fans aurons toujours envie de les ranger dans leur bibliothèque. Par contre il faut reconnaître que le plastiques du Cd est bien loin d'une belle pochette 33 tours voir 45t. pour vous dire j'ai toujours gardé mes 45t de west side story et celui du trou noir,(le livre histoire ou tu tourne la page quand y'a la clochette qui fait ding ding!) mon 33t fétiche c'est le licensed to ill 1er album beasty boys avec l'avion le nez enfoncé dans une montagne.

Allez...
Bientôt pour vous, un petit flash sur la projo des 25 mn (en fait c'est moins) d'Avatar, qui nous a bien troué le cul avec l'amis Plissken, je m'en remet pas tellement je suis tout excité !

Damouk aka Arnaud.

sheppard a dit…

PALMARÈS SHEPPARD 2008-2009

Sheppard du meilleur acteur dans une série dramatique : Julian McMahon Nip/Tuck
Sheppard de la meilleur actrice dans une série dramatique : Glenn Close Damages
Sheppard du meilleur second rôle masculin dans une série dramatique : Alessandro Juliani Battlestar Galactica
Sheppard du meilleur second rôle féminin dans une série dramatique : Roma Maffia Nip/Tuck
Sheppard de la meilleur série dramatique : Dead Set

Sheppard du meilleur acteur dans une série comique : David Duchovny Californication
Sheppard de la meilleur actrice dans une série comique : Tina Fey 30 Rock
Sheppard du meilleur second rôle masculin dans une série comique : Alec Baldwin 30 Rock
Sheppard du meilleur second rôle féminin dans une série comique : Pamela Adlon Californication
Sheppard de la meilleur série comique : Californication

Sheppard du Ciffhanger : Fringe

Prix Sheppard pour l’ensemble de sa carrière : Leonard Nimoy

Dewey64 a dit…

Salut la scuds team, je poste enfin mon petit commentaire sur le scuds huitième du nom.

Tout d'abord le sujet sur les lectures qui m'ont rendu plus geek: je pense aussi à fondation d'assimov qui est malheureusement venu à bout de ma patience mais que je compte finir sous peu de temps. Cette série de livre (bientôt en film) montre vraiment que les G.Lucas et autres L.Besson n'ont rien inventé et qu'il ne suffit pas de vivre à notre époque pour voir le futur.

Pour le sujet sur le bluray et la dématérialisation, je comprends Jerome qui préfère cliquer pour regarder un film vu le léger bordel derrière son canapé (ça c'est fait ^^) mais il faut admettre que le bluray est un format plus évolué que le DVD mais que l'image n'est pas encore totalement nette (mal gré les vidéos de présentations de la fnac & autres) prenez le temps de mettre un film bluray en pause et regardez, vous verez. C'est sur c'est plus beau qu'un DVD mais ce n'est pas encore le top moumoute.
J'ai moi aussi cédé à la tentation du bluray grâce à la PS3 et je ne regrette pas du tout. Ce lecteur qui fait aussi console de jeu est pour moi un très bon moyen de s'équiper d'une très bonne console et d'un lecteur bluray pour seulement 300€.

Je terminerai avec un immense scuds award pour Mr Bryan Cranston qui est un des acteurs vedettes de ma série favorite : "Malcolm in the middle" dont j'attends la sortie en DVD avec impatience et que je payerai quelque soit le prix.

Merci la scuds team pour votre excellent boulot et à la prochaine.

sheppard a dit…

Après Jackson et Hughes, c'est Patrick Swayze qui s'en va...

_tetsuo_ a dit…

tout d'abord, un grand bravo pour ce podcast, très rafraichissant...

Jusqu'a présent, je vous ai toujours trouvé assez pointus sur la plupart des sujets que vous traités, mais là, pour le sujet sur la littérature, j'ai été un peu étonné par vos références... king, mouais... tolkien, bon, ok, normal... barjavel? pourquoi pas si on parle de sf... Lovegrove&Co? wtf??? Zn fait, je comprend pas pourquoi vous ne parlez pas de ballard, gibson, dantec (pour citer un français), mais surtout danielewski pour "la maison des feuille", qui constituent, je pense, des incontournables dans la litérature geek... enfin, j'dis ça, en même temps, j'y connais pas grand chose, mais disons que ça m'aurait parlé que vous les évoquiez (et ça m'aurait aussi fait plaisir...)

En tout cas, continuez votre émission (perso, je suis pour une quotidienne!)

Lutin a dit…

Bonjour les SCUDEURS,

Enfin j'ai pu finir ce super bon numéro 8 !

Enchanté j'ai été par la partie littérature (j'ai environ un dizaine d'étagère de bouquins bien bien tassées). C'est vrai que pour moi la littérature dans le monde Geek cela compte.
Pour ma part comme livre que j'ai vraiment aimé j'ajouterais :
- Le Meilleur des Mondes, HUXLEY Aldous
- 1984, ORWELL George
- Globalia, RUFIN Jean-Christophe
- La Machine à explorer le temps, WELLS H.G.
- Le Cycle de l'Héritage (Eragon), PAOLINI Christopher : c'est peut-être pour les plus jeunes mais moi j'adore par contre l'adaptation en film est une bouse !
-L'Essaim, SCHATZING Frank : un pavé de 800 pages avec un scénario à la Abyss et du Jour d'Après, vraiment bien je l'ai dévoré.

Pour le débat DVD / Bluray, actuellement je possède aucun Bluray mais une collection imposante de DVD (une bonne dizaine d'étagère aussi). Pour rien au monde je changerais tout contre des Bluray. Je trouve que le Bluray est cher c'est sur de meilleur qualité mais peux abordable pour tout le monde. Et en plus je l'aime ma collection de DVD ;-)

Pour ma part Philippe tout à fait d'accord avec toi j'ai adoré Dollhouse, c'est une excellente série et désolé Jérome j'ai aussi adoré Californication.

Une petite question pour la fin : existe-t-il un flux RSS des commentaires ou existe-t-il un moyen de les recevoir par mail comme chez Geekinc par exemple ?

@+